Alla francesca - Discantus - Brigitte Lesne

Au Roi des keroubim

Juifs et trouvères, France du Nord, 13e-14e siècles / Alla francesca en quintette, voix solistes et instruments


Ce programme ressuscite tout un univers culturel, la langue d’oïl et l’hébreu y sont intimement mêlés. Dans le nord de la France, à la fin du 13e siècle, des chansons des communautés juives nous ont été transmises en alphabet hébraïque et utilisent les mélodies de trouvères qui leur sont contemporaines…

Shalfu tzarim / Poème liturgique, piyyout

Ensemble Alla francesca
Brigitte Lesne / chant, harpe-psaltérion, percussions, codirection
Pierre Hamon / flûtes, codirection
Lior Leibovici / chant (1)
Vivabiancaluna Biffi / vièle à archet (2)
Michaël Grébil / luth, cistres, chant, percussions
Conception du programme et transcriptions musicales : Brigitte Lesne, sur une idée de Colette Sirat
(1) en alternance : Ivo Haun
(2) en alternance : Nolwenn Le Guern

Au cours de cette période trouble, qui s’inscrit entre le brûlement du Talmud (1242-1244) et la grande expulsion de 1306, les juifs ont la même vie quotidienne, la même langue que les chrétiens. Ils ont également en commun un même goût pour les livres, les monuments, les bruits de la ville et des foires, la joie de vivre et les chansons populaires.
Leurs chansons reflètent leur vie quotidienne et les événements, heureux ou tragiques, qui la ponctuent. On y trouve l’expression vocale d’une population, gardienne de ses rites et de ses traditions, mais intégrée dans son environnement et s’exprimant en langue d’oïl ; seuls les prières, les poèmes liturgiques et les études demeurent en hébreu.
Dans les livres et les manuscrits qui nous sont parvenus, tous les poèmes, en français comme en hébreu, sont en écriture hébraïque (la seule enseignée aux juifs). Nous savons aujourd’hui que les mélodies de ces poèmes étaient calquées sur celles des chansons de trouvères. La poésie hébraïque a utilisé durant des siècles ce procédé du contrafactum qui consiste à adapter à un nouveau texte la mélodie d’un air connu de tous.
Le résultat musical est spectaculaire. Des pages manuscrites séculaires jaillit la musique d’un monde coloré, bruyant et sensuel où les Juifs expriment leur foi, leur peine et leur plaisir. Un monde disparu, après l’expulsion définitive des juifs de France en 1394, et que ce programme fait revivre.

Création 2014 avec le soutien de l'Association Européenne pour la Culture Juive
CD Juifs et trouvères enregistré et paru en 2014 chez IEMJBuda musique, avec le soutien du FCM
Depuis sa création ce programme a notamment été entendu :
Paris (couvent des Cordeliers, congrès de l'EAJS)
Strasbourg (saison de l'AMIA)
Italie, Rome (dans le cadre du colloque "Philologie et musicologie II. Des sources à l’interprétation poético-musicale (XIIe-XVIe siècles)")
Paris (musée de Cluny)
Église de Varengeville (Académie Bach d'Arques La Bataille)
Paris (musée d'art et d'histoire du judaïsme)
Lettonie : Riga et Kuldiga
Metz (saison de l'Arsenal / Journées européennes de culture juive)
USA, New-York (music before 1800)

Alla francesca / IEMJ

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
7
10
11
12
13
14
17
18
19
27
28
30
31